Projets:Interfaces de Contrôle

From wikilab
Jump to: navigation, search

Description du concept

Réalisé en deux parties, c'est une étude sur les diverses Interfaces de Contrôle.

1ère partie : Les interfaces "Commandes" ( de l'utilisateur vers la machine).

2ème partie : Les interfaces "Actionneurs" ( de la machine vers l'utilisateur).

(!! Trouver une meilleur définitions!!!).

Etude Interfaces "Commandes"

Principes

Dans cette partie, on étudie les dispositifs électriques ou électroniques qui permettent d'interagir avec des dispositifs électriques ou électroniques. On peut noter qu'il existe deux types de dispositifs ou interfaces: "Electrique", "Electronique".

On fait la distinction entre ces deux types car ils vont faire appel à des concepts différents.

Quelque soit le type, les interfaces ont des caractéristiques communes : Tension, intensité, force d'appuie, force de déplacement, longueur du déplacement, forces de rotation, angle de rotation, étanchéité, environnement, etc...

Ces caractéristiques feront parties du cahier des charge.


Interfaces "Electrique"

Interface (INTERRUPTEUR ON/OFF ou POUSSOIR).

C'est le dispositif le plus simple dans sa compréhension car il fait appel dans la plus part des cas à l'établissement ou non d'un contact entre deux parties métalliques conductrices. Le courant qui circule actionne le dispositif qui pourra être "Electrique" ou "Electronique".

La conception mécanique est assez délicate à réaliser si le contact doit être fiable.

Le choix des matériaux doit être étudié avec soins et prendre en compte le cahier des charge.



Interface (POTENTIOMÈTRE, RÉSISTANCE VARIABLE).

Ce dispositif est un peu plus complexe. Il s'agit dans la plus part des cas de modifier la valeur d'une résistance. Un curseur frotte sur un élément résistif, la valeur résultante de la résistance modifie le courant qui circule. Le courant qui circule commande le dispositif qui pourra être "Electrique" ou "Electronique".

La conception mécanique est assez délicate à réaliser si le contact doit être fiable.

Le choix des matériaux doit être étudié avec soins et prendre en compte le cahier des charge.



Interfaces "Electronique"

C'est le dispositif le plus compliqué dans sa compréhension car il fait appel à des fonctions invisibles.

Les informations, émises par ces interfaces, actionneront des dispositif plutôt électroniques.

La conception mécanique est assez simple à réaliser.

Le choix des matériaux doit être étudié avec soins et prendre en compte le cahier des charge.

Interfaces Électriques

Interface (ON/OFF)

Comme indiqué précédemment, le principe de fonctionnement de ce type d'interface est assez simple. Il s'agit de permettre (ON) ou d’empêcher (OFF), le passage d'un courant électrique entre deux conducteurs. Pour être fiable le contact doit s'établir au travers de matériaux adaptés. Les "contacts" seront recouvert d'une fine couche d'or pour les contacts prévus pour de faible intensité ou de force de contact et de platine pour les contact de plus forte intensité. Le but étant de favoriser au mieux le passage du courant électrique. Dans le cas des contacts de faible intensité, l'or garanti que le contact restera fiable dans le temps car l'or est peu sensible à l’oxydation. Dans le cas de courant plus élevé, le platine garanti que le contact restera fiable dans le temps car tout étant très bon conducteur, il permettra un auto-nettoyage des contacts sous l'action des étincelles de rupture ou d'établissement du courant.

L'encrassement contacts est une cause importante de pannes.

Plusieurs principes pour s'en affranchir:

-Mettre le contact à l'abri de l'humidité.

-Mettre le contact à l'abri de la poussière.

-Faire circuler un courant dans le circuit.


La détérioration des contacts est aussi un facteur de pannes.

Plusieurs principes pour s'en affranchir:

-Ne pas dépasser le caractéristique Tension/Courant du mécanisme.

-Respecter les forces d'appuie.

-Prévoir une fermeture et ouverture rapide du contact pour éviter une trop grande durée des étincelles.


  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter

  • Pour garantir un bon fonctionnement du contact, le concepteur doit garder à l'esprit que la vitesse avec laquelle s'ouvre et se ferme le contact, doit être assez rapide.

    Pour cela, les constructeur d'interrupteur font en sorte que l'utilisateur n'appuie jamais directement sur les pièces qui porte les contacts mais sur sur une pièce qui actionnera à son tour le basculement des contacts.

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter

  • Lorsque l'interrupteur est de type "Glissière", c'est le frottement des parties en contact qui permettra de garantir un nettoyage correcte des contacts et de par le fait, un bon fonctionnement.

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter
  • Lorsque l'interrupteur est de type "poussoir", c'est un dispositif à bascule qui est utilisé. Soit la bascule est réalisée suivant une technique semblable à celle de l'interrupteur cité plus haut, soit la technique utilisée est celle de la déformation d'un métal.

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter

  • Interrupteur "Mercure"

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter
  • Interrupteur "Bille"

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter
  • Interrupteur "DIP"

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter
  • Interrupteur 'RED"

  • Image à Ajouter
  • Image à Ajouter

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Interrupteur

  • Image à Ajouter
  • Interface (VARIABLE)

    Comme indiqué précédemment, le principe de fonctionnement de ce type d'interface est assez simple. Il s'agit de permettre (ON) ou d’empêcher (OFF), le passage d'un courant électrique entre deux conducteurs. Pour être fiable le contact doit s'établir au travers de matériaux adaptés. Les "contacts" seront recouvert d'une fine couche d'or pour les contacts prévus pour de faible intensité ou de force de contact et de platine pour les contact de plus forte intensité. Le but étant de favoriser au mieux le passage du courant électrique. Dans le cas des contacts de faible intensité, l'or garanti que le contact restera fiable dans le temps car l'or est peu sensible à l’oxydation. Dans le cas de courant plus élevé, le platine garanti que le contact restera fiable dans le temps car tout étant très bon conducteur, il permettra un auto-nettoyage des contacts sous l'action des étincelles de rupture ou d'établissement du courant.

    L'encrassement contacts est une cause importante de pannes.

    Plusieurs principes pour s'en affranchir:

    -Mettre le contact à l'abri de l'humidité.

    -Mettre le contact à l'abri de la poussière.

    -Faire circuler un courant dans le circuit.


    La détérioration des contacts est aussi un facteur de pannes.

    Plusieurs principes pour s'en affranchir:

    -Ne pas dépasser le caractéristique Tension/Courant du mécanisme.

    -Respecter les forces d'appuie.

    -Prévoir une fermeture et ouverture rapide du contact pour éviter une trop grande durée des étincelles.

    Etude Interfaces "Actionneurs"

    page 2

    Equipe

    Christian


    Journal de bord

    Date: 30/04/19