Projets:Vtchopper

From wikilab
Jump to: navigation, search

Description du projet

Réaliser un guidon de vélo pour l’adapter à un handicap du bras gauche plus court que le droit.

Cahier des charges

  • Pouvoir utiliser un vélo malgré un handicap (hémiplégie gauche) en toute sécurité sans avoir des douleurs dorsales, à la main gauche, et sans se fatiguer.

Analyse de l'existant

Le guidon de série ne permet pas l’adaptation et le confort d’utilisation pour un hémiplégique. Après quelques dizaines de minutes d’utilisation du vélo, des douleurs sont ressenties dans l’avant bras, notamment au poignet. Ainsi, après une utilisation fréquente, des douleurs apparaissent dans le dos dû à son mauvais alignement. Enfin, à cause du mauvais maintien de la main par la position du pouce, des douleurs à la 1ère phalange du pouce hémiplégique puis des saignements empèchent une longue utilisation du vélo.

Equipe

  • Nicolas
  • Yann
  • Yohann

Matériel nécessaire

  • Vélo
  • Potence de récupération.
  • Guidon cintré de récupération.
  • Poignée double frein droite.
  • Poignées de guidon en mousse (confort pour la main).
  • Cables et gaines.
  • A envisager:Passage des commandes de vitesse à droite.

Outils nécessaires

  • Gros outillage:
    • Meuleuse
    • Poste à soudure
    • Perceuse
    • Etau


  • Petit outillage:
    • Foret à étage
    • Clés à Allen
    • Scie
    • Pince coupante
    • Pince multiprise
    • Marteau
    • Tournevis
    • Clés à pipe

Coût

  • Poignée double frein droite : 15€
  • Gaines, cables : 21.5€
  • Guidon, potence : Récupération

Etape pas à pas

1 : Définition de la position de la tige, de la potence et du guidon cintré, de manière la plus optimale, à l’aide d’anciennes potences et de cintres.

Constat: La potence fixée sur la potence d’origine n’est pas centrée et biaise les essais à vélo pour les virages à gauche.

2 : Soudure de deux barres en acier de 45 cm de manière à obtenir un cintre avec un angle de 60° par rapport à la potence, fixée elle même sur la potence d’origine.

Constat: Cintre trop long pour réaliser un virage aisé coté gauche hémiplégique. => Découpe des extrémités du cintre gauche pour faciliter l’amplitude des virages à gauches. La main gauche reprend une position naturelle au bout de quelques instants.


VTChopper11 copie.jpg


3 : Remplacement de la potence d’origine pour souder un cintre (guidon) au milieu de la potence (position préalablement validé comme adéquat). Contraintes: Fixer les 2 tubes de matières différentes à 90°.

Essai 1: Par soudure d’une pièce de diamètre égal au cintre: Non concluant car elle ne tient pas.

Essai 2: Par perçage d'un diamètre de 8mm pour une fixation de l'ensemble par serrage (boulons) et soudure. => Instabilité de l’appareillage et la soudure n' est pas suffisante (ne tient pas).

Essai 3: Perçage de la potence supérieure de la largeur du cintre pour l’encastrer et la souder => Mauvais maintient des points de soudure et cintre non fixé.

Essai 4: Perçage en plus de la partie inférieure de la potence pour fixer la potence avec un boulon en plus de souder l’assemblage potence – cintre. => Résultat: Le plus probant, malgré la fragilité de la soudure et le décalage à droite du cintre (dû aux parties non planes des surfaces).

Essai 5: Tentative de perçage du cintre au centre mais nous rencontrons la vis de la potence.

Essai 6: Fixation de la potence à l’aide d’une équerre, de boulons et du cintre (technique retenue, de part sa solidité et sa conformité par rapport aux souhaits de Nicolas).


VTChopper3 copie.jpg


NB

Bon à savoir: 2 materiaux différents ne peuvent se souder efficacement ;).

Photos