Africa

From wikilab
Jump to: navigation, search

Description du projet HUMANLAB AFRIQUE

Le projet consiste à mettre en place et à démontrer la possibilité de co-concevoir, réaliser et adapter aux contraintes locales des objets open source réalisés en mélangeant personnes en situation de handicap ou non, y compris des aides techniques pour la vie quotidienne. Il permettra également d'expérimenter la dimension collaborative et pédagogique au travers l'accompagnement des "makers" d'Afrique par des élèves pendant leur scolarité.

Lors d'Innov Africa en 2010, puis à Viva Cité (Rennes) en 2012, et après le lancement de plusieurs initiatives de fabrication numérique en Afrique francophone, des échanges continus se sont tissés entre des volontaires et salariés de My Human Kit, du Labfab (le fablab de Rennes), et les porteurs de fablabs notamment d'Afrique sub-saharienne.

Lors du Fablab festival 2017 à Toulouse, l'association My Human Kit a eu la chance de revoir des porteurs de projets dans plusieurs pays, qui ont manifesté leur intérêt pour également accueillir des personnes en situation de handicap, construire sur place des solutions en adaptant les objets documentés, et lancer de nouveaux projets.

Par ailleurs, le club humanlab du Collège de la Petite Lande de Rezé qui travaille avec l'association depuis 2015 et est animé par Michel Fréard, professeur de Collège, est depuis le début très fortement désireux de développer des solutions en lien avec les pays du sud.

Enfin, Erwan Calvier, ortho-prothésiste de talent et volontaire de l'association, a développé de manière expérimentale des processus de fabrication en innovation frugale (emboîtures) pour aider à l'équipement des personnes amputées dans les pays du sud.

Cette page vise donc à marquer le lancement de la coopération entre ces forces positives afin de démontrer la faisabilité et la réplication de projets entre MHK et les pays du sud, ainsi que leur dimension éducative en francophonie.

Cahier des charges

Le cahier des charges de la phase 1 consiste à organiser la reconstruction collaborative de plusieurs projets identifiés par les fablabs Ker Thiossane, Ouagalab, et Baby Lab avec My Human Kit, via l'open source et la solidarité.

Ces projets seront adaptés aux contraintes et besoins des usagers locaux et permettront de lancer la dynamique localement sur la thématique du handicap, et globalement sur la preuve effective de l'efficacité de la collaboration.

Durant la phase 1 nous devrons tous franchir les obstacles comme la difficulté d'acheminer du matériel, l'accessibilité des lieux de prototypage aux personnes concernées, etc. Le financement des pièces détachées est assuré, une réunion à distance de lancement sera programmée entre septembre et novembre 2017. Puis un rythme d'accompagnement des "makers" du sud permettra l'accompagnement des phases de construction notamment par Michel Fréard et les élèves du club Humanlab du collège de Rezé (qui construisent des aides technique open-source au handicap depuis deux années).

La phase 2 consistera à montrer ensemble les résultats, associer les usagers, fablabs, établissements scolaires, ONG et structures locales aux réalisations et à leur valeur d'usage non seulement technique mais éducative et sociale, avec comme objectif la course solidaire organisée près de Nantes par le collège de la Petite Lande. FAB 14, rencontre mondiale des fablabs qui est programmée en France en 2018, est un objectif pour montrer ensemble les résultats de la collaboration. A ce stade les fablabs locaux auront développé leurs adaptations, partenariats et publics pour associer les personnes souffrant de handicap à leurs activités. Ils seront les pionniers de la dynamique Humanlab dans leur secteur géographique, ceux qui pourront aider leurs pairs et partenaires à prolonger la démarche et un réseau de solidarité.

La phase 3 pourrait consister à développer ensemble un réseau Humanlab Afrique en lien avec tous les acteurs intéressés, source d'innovation sociale, de création, de changement de regard sur les différences et de solutions technologiques ouvertes.

Cahier des charges

Le cahier des charges de la phase 1 consiste à organiser et réaliser concrètement la reconstruction collaborative de plusieurs projets identifiés par les fablabs motivés en Afrique Senfablab, Ouagalab, et Baby Lab avec My Human Kit , via l'open source et la solidarité.

Ces projets seront adaptés aux contraintes et besoins des usagers locaux et permettront de lancer la dynamique localement sur la thématique du handicap, et globalement sur la preuve effective de l'efficacité de la collaboration.

Phase 1 (juillet 2017/mai 2018)

Le cahier des charges de la phase 1 consiste à organiser la reconstruction collaborative de plusieurs projets identifiés par les fablabs Senfablab, Ouagalab, et Baby Lab avec My Human Kit, via l'open source et la solidarité.

Ces projets seront adaptés aux contraintes et besoins des usagers locaux et permettront de lancer la dynamique localement sur la thématique du handicap, et globalement sur la preuve effective de l'efficacité de la collaboration.

Durant la phase 1 nous devrons tous franchir les obstacles comme la difficulté d'acheminer du matériel, l'accessibilité des lieux de prototypage aux personnes concernées, etc. Le financement des pièces détachées est assuré, une réunion à distance de lancement sera programmée entre septembre et novembre 2017. Puis un rythme d'accompagnement des "makers" du sud permettra l'accompagnement des phases de construction notamment par Michel Fréard et les élèves du club Humanlab du collège de Rezé (qui construisent des aides techniques open-source au handicap depuis deux années).

Phase 2 (juin - juillet 2018)

La phase 2 consistera à montrer ensemble les résultats, associer les usagers, fablabs, établissements scolaires, ONG et structures locales aux réalisations et à leur valeur d'usage non seulement technique mais éducative et sociale, avec comme objectif la course solidaire organisée près de Nantes par le collège de la Petite Lande. FAB 14, rencontre mondiale des fablabs qui est programmée en France en 2018, est un objectif pour montrer ensemble les résultats de la collaboration. A ce stade les fablabs locaux auront développé leurs adaptations, partenariats et publics pour associer les personnes souffrant de handicap à leurs activités. Ils seront les pionniers de la dynamique Humanlab dans leur secteur géographique, ceux qui pourront aider leurs pairs et partenaires à prolonger la démarche et un réseau de solidarité.


Phase 3 (dernier trimestre 2018)

La phase 3 pourrait consister à développer ensemble un réseau Humanlab Afrique en lien avec tous les acteurs intéressés, source d'innovation sociale, de création, de méthodes éducatives donnant du sens aux potentiel technique, de changement de regard sur les différences et de solutions technologiques localement appropriables.

Equipes et correspondants

  • My Human Kit : Coordinateur Hugues Aubin
  • Collège de la Petite Lande: Michel Fréard professeur
  • OPR 35 : Erwan Calvier, ortho-prothésiste professionnel / expertise et conseil
  • Ouagalab, Burkina Fasso : Gildas Guiella
  • Babylab, Côte d'Ivoire : Ghislain Dessieh
  • Senfablab, Sénégal : Mouhamadou Ngom

Projets

  • Open "wood" chair : reconstruction et adaptation d'un fauteuil roulant électrique à moins de 1000 dollars
  • Braillerap : transformation d'imprimantes 3D en embosseuses braille
  • Emboitures "low cost" video de démo : invention et documentation de techniques de fabrication d'emboitures à très bas coût pour les amputés des pays du sud
  • Tout autre projet documenté réplicable par les parties et open-source (notamment prototypes de prothèses, etc.)

Perspectives

  • Educatives (réplication du processus par les autres établissements scolaires)
  • Solidaires (partenariats et suites multiples possibles notamment avec les ONG, associations, etc)
  • Pratiques au terrain (équipement local des personnes par les personnes et les partenaires locaux, transfert technologique, etc)
  • Autres


Annexes

  • A compléter.


Humanlab-Rezé